Petit aperçu de l'histoire du bien-être
Petit aperçu de l'histoire du bien-être

Depuis des milliers d'années, l'être humain ressent le besoin de se sentir bien dans sa peau. Le bien-être n'est pas une invention nouvelle, même si l'expression semble moderne. En effet, on a découvert des installations unissant soins du corps et détente combinés à l'aspect de convivialité, qui remontent aux cultures les plus anciennes.

Dès l'Antiquité, des installations comme les thermes romains furent construites. Les périodes féodales, quant à elles, réservaient aux privilégiés la douce vie de château avec ses fêtes et ses chasses à courre, avec sa panoplie d'animaux et de plantes exotiques. Puis, aux débuts de l'industrialisation, la bourgeoisie fuyait en été la ville étouffante pour retrouver la fraîcheur de la campagne, des montagnes ou de la mer. A cette époque, les séjours dans la nature étaient considérés source de bien-être, notion autour de laquelle toute une culture s'est développée.

Les temps modernes
Les temps modernes

Le point de départ de la conquête du monde entier par les installations, les soins et les produits dédiés au bien-être se situe dans la vague du fitness, en vogue dès les années 1970. C'est en Californie qu'à cette époque les pionniers du wellness commencèrent à faire du footing, à soulever des haltères et à pratiquer l'aérobic. Cette mouvance s'inscrivait en réponse aux études menées par le spécialiste en médecine préventive Kenneth Cooper (ancien médecin de la NASA et de l'Air Force) ainsi que Walter Bortz (un chercheur renommé dans le domaine du vieillissement). Le grand boom n'eut cependant lieu que lorsque des stars du grand écran telles que Jane Fonda ou Arnold Schwarzenegger ont commencé à commercialiser des livres et vidéos dédiés à leurs programmes d'entraînement. Même si l'aspect commercial était prépondérant, cela eut néanmoins pour effet de répandre l'idée qu'il était bon de bouger davantage, afin de se maintenir en bonne santé.

Au cours des 25 dernières années, la pensée d'une prise en compte globale a régulièrement gagné du terrain. Outre l'entraînement fitness, d'autres aspects ont été développés, tels que l'alimentation saine, les soins du corps et de beauté, la détente ainsi que le fait de se faire «dorloter». 

La notion de WELLNESS a été créée par le ministre américain des affaires sociales Halbert Dunn, qui a associé les expressions «well-being» et «fitness». Il entendait par là l'unité entre le corps et l'esprit grâce à des mesures améliorant le sentiment de bien-être et la santé.